NL   EN   FR   DE

Mot de passe?

Base de données en ligne

 
 


Expertise annuelle d'étalons 2013

Zangersheide au-dessus de la moyenne

Cette sélection d’automne a démontré une fois de plus que le système de sélection de Zangersheide était indiscutable. Cet événement, très accueillant pour ceux qui présentent les chevaux comme pour le public, est également un outil efficace pour le jury. Au bout de trois jours, seuls les candidats les plus complets ont été approuvés ; en l’occurrence, pas moins de vingt sur un total de cinquante. Autant dire que Zangersheide a atteint une belle moyenne. Il est donc difficile de dire lesquels étaient les meilleurs, mais les 3 ans Zirco Z, Casvel VA, Cassilano et Fantasy se détachaient tout de même nettement.

L’idée d’une sélection d’automne est ingénieuse. Ce n’est pas nous qui le disons, mais les concurrents. Prenez l’exemple de Wiebe Yde Van De Lageweg. Il a amené deux mâles de 3 ans à la sélection. L’un d’eux, Fast Harley VDL (Harley VDL x Indorado) s’est montré un peu pressé. Disons qu’il est bien nommé. Selon son propriétaire, il fait preuve du même enthousiasme extrême sous la selle. « Lors de la sélection du KWPN, Fast Harley a été envoyé au testage, mais un 3 ans aussi exubérant n’est pas encore prêt à ce genre d’exercice. Nous avons donc décidé de ne pas lui faire faire le test de performance aux Pays-Bas et de lui donner une chance à Zangersheide. S’il était accepté ici, nous aurions deux ans pour le préparer au test sous la selle, qui a traditionnellement lieu le samedi matin du championnat du monde, dans la carrière Ramiro Z. C’est un système juste pour tous les chevaux. Mieux, cette sélection ne nous fait pas perdre de temps puisque tout a lieu “en passant” pendant le championnat du monde. »

Toutefois, Fast Harley s’est tellement précipité à l’obstacle en liberté qu’il a été impossible au jury de Zangersheide d’accepter ce candidat pourtant très respectueux. Il a en revanche approuvé Fontaine Blue VDL (Toulon x Indoctro), un beau mâle bai brun plutôt juvénile doté d’une magnifique technique de devant. Certainement un étalon qui a contribué à faire monter la moyenne. Sa mère, Ocinthe, est une demi-sœur d’un autre étalon approuvé par Z, Falsterbo VDL (Flipper d’Elle). Sa troisième mère, Byazinthe (Nimmerdor), est quant à elle une propre sœur de l’étalon KWPN Ahorn et d’un autre étalon approuvé par le BWP, Denver. Le VDL Stud a également vu son excellent gris Dallas VDL (ex-Indouglas, par Douglas x Heartbreaker) approuvé à vie après avoir sauté le parcours standard obligatoire le samedi matin.

La boutique tourne bien
Vingt étalons ont donc été approuvés, dont douze qui ont sauté en liberté. Lorsque nous disions au début de cet article que la sélection s’était révélée fructueuse, cela signifie également qu’un certain nombre d’entiers, approuvés ou non, ont été vendus. Ainsi fut-il pour le numéro un, Look At Me vh Schaeck (Diamant de Semilly x For Pleasure), un petit-fils de Walnut de Muze. Cette merveille génétique de 2 ans a même attiré l’attention de Paul Schockemöhle. Ce mâle d’apparence encore juvénile a montré un très bon potentiel. Paul Schockemöhle a aussitôt envoyé son associé “Herr Meyer” négocier le cheval et l’affaire a été conclue le jour même. Depuis, l’étalon a été approuvé par Zangersheide et a emménagé dans les écuries de Mühlen.

Il était présenté par Peter Van Miegroet, un chirurgien flamand membre du comité du Stud-book Z. « J’ai posé ma candidature il y a six ou sept ans lors d’une élection ouverte lancée par Z-Magazine. L’ouverture d’esprit et le professionnalisme du stud-book m’ont plu. Ces aspects sont toujours d’actualité : je suis bien placé pour le savoir. J’ai également pu observer de près que, depuis que la jeune force de Judy-Ann Melchior avait commencé à jouer un rôle, l’accent était mis encore davantage sur le sport. Les événements se sont tous développés au fil du temps, notamment ces dernières années. C’est apparu très clairement durant le championnat du monde. Il attire un public mondial qui suit également de près la sélection d’étalons. J’ai amené deux entiers, et je les ai vendus tous les deux, à Paul Schockemöhle et Stephan Conter. Quelle autre sélection d’étalons appelle une telle concentration de grands marchands ? »

Outre son 2 ans Look At Me, Van Miegroet présentait un alezan de 5 ans, Ibabco (Nabab de Rêve x Darco), qui a été approuvé sans problème. Sous la selle de Wim Smet, il s’est qualifié pour la finale du championnat du monde des 5 ans, ce qui était amplement suffisant pour décrocher une licence. Sa superbe technique de devant lui a permis d’être encore sans faute dans cette finale, mais deux fautes au barrage l’ont écarté du top 10. La performance n’en demeure pas moins brillante, et quelque peu inattendue. « Wim Smet n’a commencé à monter le cheval que deux semaines avant le championnat du monde », révélait Van Miegroet, à qui les Stephex Stables ont acheté la moitié d’Ibabco au championnat du monde. Ibabco a la même mère que Kiekeboe, le fils de Diamant qui a été approuvé par le BWP cette année.

Le numéro deux de l’épreuve de saut en liberté a lui aussi été immédiatement approuvé. Chutney SB (Cancara Z x Acord II), à Siegfried Buhl, a montré l’exemple aux candidats qui allaient le suivre. Parce que Chutney est l’incarnation parfaite de ce que l’on entend par un étalon complet. Il est beau, se déplace bien, est intelligent et a fait une prestation impeccable à l’obstacle. Un compliment au passage aux cinq hommes de l’équipe de Zangersheide qui présentaient les étalons sur la ligne d’obstacles. Un peu pressé, Chutney s’est déconcentré un moment, mais, après que l’exercice a été répété avec une barre par terre, le cousin au deuxième degré de Carolus I et II a fini par montrer son exceptionnelle qualité. Cette famille Holsteiner n° 2666 a aussi donné Clintissimo Z.

Trois étalons de 3 ans du Haras Zangersheide ont aussi été approuvés. C’est la preuve que la philosophie d’élevage de Lanaken est bonne et que la politique de sélection porte ses fruits. Tom Lemmens parle des trois nouveaux étalons approuvés : « Ils ont été présélectionnés, bien sûr. Ils ont dû passer un test de sélection très strict avant même cette sélection. Nous ne présentons pas d’étalons qui ne soient pas d’une qualité suffisante. » Cette qualité, les trois nouveaux étalons Z l’ont reçue des deux côtés. « Les mères de ces trois étalons sont des juments que nous utilisons encore à l’élevage. Elles ont un poulain par an mais sont réévaluées chaque année sur la base de leur production. Le fait qu’elles soient toutes les trois encore dans les prés de Zangersheide cette année, et suitées, en dit long. Cappucine Z, Aida Z et Cirieka Z ont toutes les trois fait leurs preuves comme poulinières, et à plusieurs reprises. »

De bonnes notes pour Zirco Z
Zirco Z (Zandor Z x Caretano Z) est l’un des plus beaux fleurons du lot d’étalons approuvés après avoir été présentés à l’obstacle en liberté. Il ne fait pas de doute que ce fils de Zandor Z aura bientôt une place dans le catalogue 2014 du Haras Zangersheide, malgré l’intérêt que lui ont témoigné diverses parties. Ils ont été très nombreux à convenir de ses atouts. Son charme et son expression ont conquis le jury, mais aussi probablement les éleveurs pour la saison prochaine. Son papier unique n’est qu’une raison de plus pour son éleveur-propriétaire, le Haras Zangersheide, de conserver Zirco Z. Sa mère, Cirieka Z (Caretano Z x Ramiro), est une petite-fille de Heureka Z et l’une des rares représentantes de cette souche qu’il reste à Zangersheide. Par ailleurs, Zandor Z n’a que peu de fils étalons approuvés, ce qui est un autre facteur déterminant. Agé lui-même de 24 ans, Zandor Z connaît depuis quelques années un vif succès dû aux très brillantes performances de ses produits.

Le Haras Zangersheide présentait en outre deux gris qui ont plu au jury. Cartos Z (Candillo Z x Artos Z), un cheval solide de 1,70m, issu d’une demi-sœur de Carry Z, a montré énormément de moyens et un arrière-main impressionnante. Comme tous les chevaux de la souche de Cherry, Cartos Z aura besoin d’un peu de temps pour apprendre à contrôler toute cette puissance. L’autre gris de Zangersheide, Cooper Z (Chellano Z x Calvaro Z) est un cheval plus rapide, qui rayonne d’intelligence et de qualité. C’est un cheval de sang, mais, à la sélection, cela s’est traduit par « un peu de précipitation ». Pour ceux qui n’étaient pas présents en personne pour le voir, Cooper est le portrait de Calvados Z, le fils de Chellano Z mort prématurément. S’il en a également la qualité, on peut dire qu’il est plus que prometteur.

Comme Haras  Zangersheide, Manfred von Allwörden a eu lui aussi trois étalons approuvés. « Trois sur quatre, c’est un bon résultat », commentait le grand éleveur du Holstein. Von Allwörden fait naître soixante-dix à quatre-vingts poulains par an sur les deux cents hectares de son domaine de Grönwoldhof. Mathilda Karlsson montait trois chevaux à lui dans le championnat du monde. Quatre 3 ans de son élevage étaient présentés à la sélection, dont un fils et deux petits-fils de Casall. « Dans le Holstein, Casall est mon étalon préféré. J’aime les modèles légers. Je n’amène à la sélection que des candidats très complets. Des chevaux qui ont tout : une belle aptitude à l’obstacle mais aussi de l’expression, un bon modèle et de belles allures. C’est pourquoi j’estime que Zangersheide a pris une bonne décision en faisant entrer Ullrich Kasselmann dans le jury. Spécialiste du dressage, il a le souci du détail et sait parfaitement analyser la conformation d’un cheval. Rares sont les stud-books qui font l’effort de composer un tel jury d’experts avec des François Mathy, Harm Thormählen et autres Paul Schockemöhle. »

Krismar et Zangersheide achètent à Von Allwörden
Comme Peter Van Miegroet, Manfred von Allwörden a lui aussi vendu deux étalons. Et il a racheté le beau 2 ans Costoso VA (Connor x Cassini I). Son père, Connor, participait au championnat du monde des 7 ans sous la selle de Thomas Konle. La souche maternelle a donné les étalons Calido, Little Rock et Ukato. Zangersheide a acheté à Von Allwörden le Clarimo Close Up VA, un puissant gris d’à peine 2 ans. Sa deuxième mère est une demi-sœur de Döbel’s Cento. Von Allwörden a aussi vendu aux Krismar Stables son très chic Casall, Casvell VA (mère par Quidam de Revel), l’un des chevaux les plus complets de cette sélection d’étalons de Zangersheide. Cet entier longiligne et léger avait déjà été bien jugé au modèle. Il toise 1,69m et est issu de la famille Holsteiner n° 318d2 qui a donné, par exemple, Diarado, Coriano Z et Corofino. Krismar a récemment également acheté, avec Erik De Winter, l’étalon approuvé par le Stud-book Z Caladin Z (Calvino Z x Ramiro Z).

La famille Thoenes s’y connaît
C’est apparu comme évident à la sélection : Zangersheide sait s’entourer d’experts. Prenez Tobias Thoenes, par exemple. Le jeune Allemand a commencé à travailler comme cavalier maison au début de l’année. Il a motivé son père pour qu’il vienne présenter son étalon à la sélection pendant le championnat du monde. Il a été récompensé par une licence et les applaudissements répétés du public. Tobias : « Le cheval n’a pas été préparé très intensément. A vrai dire, il sortait carrément du pré ». Tobias ajoute que son père n’est pas un étalonnier professionnel. Avoir des chevaux est pour lui un loisir – mais il a de vrais bons chevaux. Il a acheté cet étalon poulain. Le 3 ans Cassilano (Cassito x Landgraf I) est le candidat qui a montré le plus de régularité sur les deux jours. Il a sauté toutes les lignes de façon convaincante, ce qui fait vite pardonner un modèle pas encore tout à fait arrivé à maturité. Son père, Cassito, n’est autre que le demi-frère de Caretano Z et Contendro I et II.

Parmi les autres chevaux qui se sont distingués, notamment le vendredi, citons Scato Z, qui toise 1,69m ; il est par Scendix (mère par Charisma) et appartient à Brecht Bille et David Thanghe. Au modèle, cette perle noire ressemble à son père Scendix et son demi-frère Scendro, mais on note quelques différences. Scato est plus grand et montre plus de puissance que de vitesse sur les barres.  Bille ne sait pas encore ce qu’il va faire maintenant que son étalon a été approuvé : « Il faut peut-être que j’en touche deux mots à mon patron », confie le cavalier de Hunter’s Studfarm, propriétaire de Hunter’s Scendix et Scendro.

Deux étalons KWPN de 3 ans ont créé la surprise à la fin de la sélection du samedi. Et le gris Fantasy (Up To Date x Manhatten), à Reinie Tewis-Van Kooten, et Fighting Leo G HS (Vigaro x Ramiro Z), à Mr Vvan Meever, ont fait quelques sauts parfaits à la fin de la séance après avoir déjà séduit au modèle. Reinie Thewis est l’un des nombreux vendeurs de cette sélection. C’est Paul Schockemöhle qui a acquis son étalon gris Fantasy. « Zangersheide me réussit bien. Ces trois dernières années, j’ai toujours eu un étalon approuvé et voilà que j’en vends même un », se réjouit l’étalonnier néerlandais qui possède également le père de Fantasy, Up To Date (Camerino).

Test sous la selle : Con Corrado, Indigo vd Lindehoeven et Alfa Jordan Z dans le peloton de tête
Huit étalons ont été approuvés suite à leur test sous la selle. Deux d’entre eux ont reçu leur licence grâce à leur qualification pour la finale du championnat du monde. Il s’agit donc d’Ibabco, à Peter Van Miegroet, et d’Issini van Gerhoeven (Cassini I x Corrado I), né en Belgique chez Maurice Ceustermans et présenté par la Slovène Darja Pavcjc.

Pour certains, un parcours le samedi matin a suffi pour être approuvé – ou écarté. D’autres ont dû recommencer l’exercice. Il faut signaler la remarquable prestation du gris Con Corrado (Corrado x Cassini I), né chez Bernd Carstensen-Möller et appartenant à Herman Boeve. Sa cavalière Ellen Zwijnenberg précise que l’étalon gris n’a été débourré qu’il y a un an. « Nous comptons commencer par courir les épreuves pour étalons avant de l’exploiter comme reproducteur. »

Concernant Indigo vd Lindehoeve (Cicero van Paemel Z x Heartbreaker), il n’y a pas eu de doute non plus. Jody Bosteels, copropriétaire de l’étalon avec Luc Van Eeckhoudt, a effectué le parcours dans un style impeccable. Si, il y a deux ans, Indigo n’avait pas été approuvé à cause de l’épreuve de saut en liberté, cette fois, son agrément n’a fait aucun doute. A 4 ans, Indigo a remporté la Pavo Stallion Competition en Belgique. Sa mère est une demi-sœur du cheval international de saut d’obstacles Bravo vd Kwakkelhoek (Toulon).

Clarissa Crotta a enchanté de nombreux éleveurs par son magnifique sans-faute dans les 5 ans, le jeudi, avec Alfa Jordan Z (Air Jordan Z x Lancelot), qui appartient à des propriétaires lettons. « Si cet étalon est approuvé, je lui amènerai ma jument l’année prochaine », a-t-on pu entendre dire un certain nombre de spectateurs très excités. Deux jours plus tard, il obtenait effectivement l’approbation du jury de Zangersheide. Alfa Jordan Z ne s’est pas qualifié pour la finale du championnat du monde, mais, le samedi, l’entier élevé par Jurgen Stenfert a pu montrer des moyens à peu près illimités sur la carrière Ramiro Z.

Istanbul (Kashmir vh Schuttershof x Balou du Rouet), né chez le cavalier turc Omer Karaevli et appartenant à M. Didman, de Swolgen, a lui aussi été approuvé après son parcours sur la piste Ramiro Z. Cet étalon présente un modèle moderne et une technique à l’obstacle presque parfaite.  Le KWPN de 5 ans Don’s Diamant (Diamant de Semilly x Phin Phin) est un autre nouvel étalon approuvé entre des mains belges. Marc Dergent était presque le premier surpris. « Les chevaux sont pour moi un loisir. C’est surtout ma fille, Denise Dergent, qui s’en occupe. J’ai une entreprise de carrosserie mais aussi un centre équestre, à Turnhout, dont la moitié des boxes sont loués au marchand de chevaux Jan Vermeiren. C’est à lui que j’ai acheté Don’s Diamant. » Jan Vermeiren avait quant à lui acheté cet efficace étalon bai ainsi que son propre frère à Erik Berkhof, quand il avait deux ans. Le frère a été vendu au Danemark et primé à la sélection d’étalons de l’Oldenbourg.

Schreiber envoie Again du Toultia directement de Lanaken chez Ehning
Again du Toultia (Mr. Blue x Eros Platière) était le plus vieil étalon de cette dernière sélection. Son propriétaire, Fabien Schreiber, a envoyé l’étalon en Allemagne tout de suite après la sélection, chez Marcus Ehning. A Lanaken, Again du Toultia était monté par Fabrice Galdini. Sa mère, Madona PK, a couru en épreuves internationales sous la selle de ce même cavalier. Elle a par exemple participé avec succès aux Masters de Spruce Meadows.

Neuf étalons approuvés à vie
Les étalons agréés par Zangersheide à 2, 3 ou 4 ans doivent refaire un parcours au mois de septembre de leur année de 5 ans sur la carrière Ramiro Z afin de voir s’ils correspondent aux attentes du jury sous la selle. Un certain nombre d’étalons qui avaient déjà fait la monte ont été refusés. Parce qu’ils étaient qualifiés pour la finale du championnat du monde, Clarissimo Z, Cartello Z, Candico Z et Sandrino Z ont été dispensés d’effectuer ce parcours standard. Chellano Alpha Z, Il Mio vh Eigenlo, Healey Z, Dallas VDL et Donckervoort ont été définitivement approuvés le samedi après avoir réalisé un excellent parcours.

Ce qu’ont dit le jury et les participants de la sélection d’automne
Après les trois jours de sélection, Ullrich Kasselmann et François Mathy ont expliqué leur méthode. Ullrich Kasselmann : « Comment nous travaillons ? Eh bien nous donnons dix notes pour des éléments tels que la qualité, la puissance, le dos, le respect, la frappe, le galop, le trot et le pas. Toutefois, ce n’est pas le total final de ces notes qui détermine directement si un étalon sera approuvé ou non. Il y a plus que cela. Certains aspects comptent plus que d’autres, certains défauts sont inacceptables. » Tout le monde sait que Zangersheide est l’un des stud-books les plus stricts en ce qui concerne les examens vétérinaires. La visite est faite sur place, sur le moment, ce qui peut entraîner des refus-surprises – mais, du point de vue de l’organisation, cela simplifie les choses. »

François Mathy détaille certains aspects auxquels le jury Z attache une grande importance. « La qualité de saut conserve la priorité absolue, mais nous prenons toujours en compte le modèle. Au fil des ans, nous nous rendons compte que les chevaux présentés sont de plus en plus complets. Cette année, nous avons eu à juger un très bon lot. » « Le cheval doit être plaisant à regarder, renchérit Ullrich Kasselmann avec un clin d’œil. Un beau cheval se vend tout seul. » Et il dit vrai, si l’on considère le nombre de transactions qui ont été conclues durant la sélection.

Concernant la formule de la sélection d’étalons, le jury est unanime. « Le parcours que doivent effectuer les 5 ans le samedi dans le cadre de la sélection a fait une nouvelle fois la preuve de son utilité, soulignait François Mathy. Nous avons encore dû refuser quelques étalons, tout simplement parce qu’ils n’ont pas évolué comme nous l’espérions quand nous leur avions accordé l’agrément  provisoire. Les propriétaires ont le temps de préparer leurs étalons pour le test sous la selle puisqu’il se fait à 5 ans. Il ne s’agit de rien de plus que d’un parcours simple dans des conditions idéales sur la carrière Ramiro. »

Les étalonniers eux-mêmes n’ont que des compliments à faire de cette méthode. Et même ceux dont les candidats ont été refusés. Prenez par exemple Eric Van Meer, commerçant mais éleveur-né. Le jury n’a pas apprécié son étalon, produit de son élevage, Don Diego VM (Darco x Caretino) ; cela ne l’a pas empêché, lui, d’apprécier le jury. « Je ne suis pas déçu, assurait-il. Il y a beaucoup d’étalons. Ils ne peuvent pas tous être approuvés. Cette sélection a représenté pour moi une expérience positive. J’ai préparé mon étalon moi-même et je n’y ai pas passé trop de temps. Mais j’ai appris que, à Zangersheide, les plus petits détails comptent. Ici, un propriétaire privé peut présenter un étalon. Au moment d’entrer en piste, c’est l’équipe de Zangersheide qui prend le relais. Il n’y a que cinq hommes sur la piste et tout se passe dans la plus grande décontraction. Pourtant, on ne perd pas de temps. Ce qu’il y a de bien, également, c’est que les épreuves sont réparties sur trois jours. On peut apporter soi-même des radios, mais elles seront étudiées de près. Finalement, on gagne du temps et de l’argent à les faire faire sur place. Je n’ai rien contre aucun stud-book, mais je remarque tout simplement que le système de Zangersheide est meilleur. »

Mannfred von Allwörden partage le même point de vue : « Pourquoi se compliquer les choses ? En Allemagne, il y a le test des soixante-dix jours. Ici, on sait d’emblée si le cheval est accepté ou non. Du coup, il peut immédiatement commencer à faire ses preuves au haras comme en concours. Au bout de quelques années, on saura automatiquement si le jury avait raison. »

Reinie Thewis : « Ici, on sait estimer la valeur d’un cheval selon une formule compacte supportable pour les étalons et leur propriétaire. Je répartis mes étalons entre différents stud-books. Avec le BWP, je trouve que les différentes phases représentent une perte de temps considérable. Le KWPN et l’Allemagne imposent un test de performance épuisant et onéreux. Nulle part le système n’est aussi respectueux des chevaux qu’à Zangersheide. Ce qui n’empêche pas la sélection d’être stricte, comme j’ai pu m’en rendre compte. »

 


Documents :

Reglement & Formulaire d'inscription sélection officielle d'étalons 2013
Formulaire examination pour l'approbation d'étalons
Timeschedule
Startlist stallion approval
Étalons approuvés 2013


Photos