NL   EN   FR   DE

Mot de passe?

Base de données en ligne

 
 


Expertise annuelle d'étalons 2014

 La diversité du Stud-book Zangersheide
Un total impressionnant de 28 étalons sur 81 présentés ont été approuvés lors de la sélection d’automne du Stud-book Zangersheide. C’était la première fois que les membres du jury Paul Schockemöhle et Ullrich Kasselmann étaient assistés de Joris De Brabander, qui avait déjà fait un travail de sélection pour Zangersheide en Normandie, au printemps. Ce qui a attiré son attention en premier lieu, c’est que la sélection de Lanaken est plus internationale que n’importe quelle autre, avec des engagés de Belgique, des Pays-Bas, de France, d’Allemagne, d’Italie et du Danemark. Cette diversité des étalons et de ceux qui les présentaient est gage de la poursuite du développement du Stud-book Zangersheide dans toute l’Europe.

 
Au total, 28 étalons ont été approuvés, dont cinq 2 ans et onze 3 ans. En outre, sept 4 ans, quatre 5 ans et un 7 ans ont également été approuvés à l’issue d’une épreuve sous la selle dans la carrière Ramiro Z le samedi matin. Onze de ces nouveaux sires étaient inscrits au stud-book Z. Par le nombre, Zangersheide est de loin le plus représenté des stud-books à sa propre sélection. Cela n’a pas toujours été le cas parce que, dans le passé, on apportait surtout du sang étranger pour stimuler la croissance du jeune stud-book. Avec l’approbation de chevaux inscrits à Z à la naissance, des fils de Calvino Z, Andiamo Z, Crown Z, Coriano Z et Zandor Z, Zangersheide apparaît de plus en plus autosuffisant. Cela signifie que ses produits sont considérés comme aussi bons, par un jury pourtant très exigeant, que les meilleurs étalons étrangers. Parmi ces derniers, on trouve trois Diamant de Sémilly, un Plot Blue, un Cornado I, un Clarimo, un Clinton, un Indoctro et un Cachas. Le stud-book reste donc à l’affût des courants de sang « sport » les plus modernes du monde. Par une jolie coïncidence, Plot Blue s’imposait dans le Global Champions Tour de Vienne le jour même où son fils Power Blue vh Breezerhof Z était agréé pour la monte par Zangersheide.

Un Cumano très remarqué passé par la Z Quality Auction

Cette année, parmi les étalons issus du Stud-book Z les plus remarqués , il faut citer Cancellara From Second Life Z, un gris impressionnant par Cumano x Charmant X. Le vendredi, c’est pour ses extraordinaires cabrioles qu’il a fait parler de lui. L’équipe de Zangersheide avait déjà décelé ses qualités deux ans plus tôt, lorsqu’il avait été présenté à la Zangersheide Quality Auction. A l’époque, son éleveur Thierry Hendrikx avait vendu Cancellara 22 000 euros au Haras Zangersheide, qui l’a présenté cette année à la sélection. Cancellara est un gris au modèle imposant avec des moyens énormes. Sa deuxième mère, Palma, est une propre sœur de P.S. Priamos (Pilot), le hongre qui a fait une très longue carrière à 1,60m avec Dirk Hafemeister et Ludger Beerbaum. Il a remporté plusieurs épreuves de coupe du monde entre 1992 et 1999 et représenté l’Allemagne dans les plus grands championnats. En 1998, Beerbaum et lui étaient médaillés d’or par équipe aux JEM de Rome. Toutes ces informations figuraient déjà dans le catalogue de cette année puisque Hippomundo avait établi un pedigree complet sur trois générations comprenant une liste des résultats des chevaux les plus performants de la famille. Aucun autre stud-book ne fournit aux éleveurs autant d’informations au moment de la sélection d’étalons.

Un fils de l’extraordinaire jument Cocaïne Z, le bai né à Zangersheide Corico Z (Coriano Z x Caretano Z), s’est également inscrit parmi les meilleurs. Pour son magnifique modèle et ses sauts réguliers dans un style parfait, il fait partie des 3 ans à retenir. Après Crowntano Z et Candico Z, Corico Z est déjà le troisième fils de Cocaïne Z approuvé par Zangersheide. Cocaïne est aussi la mère de Tabou Z, médaille de bronze au championnat du monde des 7 ans avec Christian Ahlmann. Cette famille a également donné Lord II Z et le cheval que montait le cavalier vénézuélien Emanuel Andrade aux JEM, Hardrock Z.

Cinq étalons de deux ans et demi approuvés
Lors de la seconde présentation à l’obstacle en liberté du samedi, pour les candidats qui restaient, Hanassi-H (Calvino Z) a attiré l’attention de tous les membres du jury. Il était présenté par le Normand Thierry Flandin, mais Paul Schockemöhle ne traîna pas pour acheter ce 2 ans cousin du champion olympique Hickstead. Les autres jeunes entiers approuvés dès 2 ans ½ sont : Hong Kong C (Charisma (ex-Stassino LVP Z) x Cantos), appartenant à M. Aerts, de St. Willebrord, Uricas vd Kattevennen (Uriko x Cassini I), appartenant à son naisseur Leon Spronken, Gold des Peupliers (Dollar de la Pierre x Papillon Rouge), appartenant à Eric Dekens et Cincinnati Kid (Clarimo x Carpaccio), propriété du partenariat Korte et von Allwörden. Ce dernier, un fils de Clarimo ASK, a montré la même énergie et la même ardeur que son père. Et la même qualité d’impulsion à l’appel de ses sauts. Actuellement, Clarimo ASK tourne en épreuves à 1,50m avec Rolf-Göran Bengtsson.
L’étalon de Leon Spronken, Uricas, était sans aucun doute le plus complet des 2 ans présentés, à la fois de par son modèle superbe et la rapidité de ses réflexes sur les barres. Son père, Uriko, un Holsteiner de 7 ans par Untouchable, n’est sans doute pas très connu lui-même, mais sa deuxième mère, Chika’s Way (Caretino), n’est autre que l’ancienne jument de Grand Prix de Katrin Eckermann et Janne-Friederike Meyer. L’été dernier, à l’âge vénérable de 16 ans, la jument remportait encore quatre épreuves internationales sous la selle de Pius Schwizer. C’est aussi la demi-sœur des étalons Clearway et Conway et de la jument de Jos Lansinks Ut Wodka.

Un bon lot de 3 ans
Les beaux chevaux étaient relativement nombreux dans la catégorie des 3 ans, et Zampano Z (Zandor Z x Cocktail Jet) en fait incontestablement partie. Ce bai-brun, une vraie gravure, est le premier étalon Z de Christian Ahlmann à être approuvé. Et ce n’est pas la première fois qu’Ahlmann utilise Zandor Z pour son élevage personnel. Il aime beaucoup cet étalon, ce n’est un secret pour personne, et les faits lui donnent raison car Zampano Z est très réussi sur tous les plans. A l’obstacle en liberté, ses réflexes exceptionnels ont impressionné. Et, cerise sur le gâteau, c’est un modèle sublime. Pour la petite histoire, Christian a également monté la mère de ce cheval, mais aussi sa deuxième mère et sa troisième mère ! Cette dernière, Little Queen fut d’ailleurs l’un de ses premiers chevaux de Grand Prix. La deuxième mère de Zampano Z, China Queen, est montée depuis quelques années par Victoria Gulliksen. Sa mère, Chinatown, n’a que huit ans et est donc en pleine formation. Les autres 3 ans d’Ahlmann, Liverno (Livello x Calypso II) et Lohengrin (Lord Pezi x Zeus) ont également été approuvés suite à la présentation à l’obstacle en liberté.
Le Holsteiner de Mannfred von Allwörden, Cassius VA (Cachas x Contender), a également reçu le feu vert. Sa mère n’est autre que la jument No Time, qui a également donné la jument de vitesse de Mathieu Billot Cassandra d’Ick. Avec l’étalon Niagara d’Elle Z, Cassandra a par ailleurs donné la star de la sélection SF en France, Unik d’Ick.
Avec sa robe inhabituelle, Gigolo vd Toekomst (Nothing to Lose x Jackson ) est le deuxième fils de la jument Nadinia à être approuvé par Zangersheide. Avant lui, c’est Vengeance pour qui le tapis rouge avait été déroulé. Au départ, Gigolo vd Toekomst semblait un peu pressé, mais il s’est amélioré au fur et à mesure et a fini par donner satisfaction sur tous les points. Les Mr. Blue Mr. Cielo ODTH Z (Mr. Blue x Canabis Z) et Adieu Z (Andiamo Z x Quidam de Revel) ont été admis pour leur aptitude à l’obstacle et leurs origines intéressantes. Mr. Cielo est issu d’une demi-sœur de Ducati vd Overdam, le cheval avec lequel la cavalière de concours complet Lara de Liedekerke participait aux JEM en Normandie. Quant à Adieu Z, c’est un fils de la propre sœur de Phentagera, la jument d’épreuves à 1,50m de Wil Schellekens. Cette famille a aussi donné Cor de Emilon, l’ancien cheval de 1,50m de Henk Van De Pol. Adieu Z est l’un des étalons qui ont changé de propriétaire grâce à la sélection.

Lors de la présentation en liberté des 3 ans du samedi, Floyd van Schore (Indoctro x Burggraaf) s’est révélé comme l’un des meilleurs sauteurs. Il vient de l’élevage de Winfried Lefevere, à Schore, en Flandres occidentales, et a été vendu sur place à Michel Spaas. Parmi les stars de la sélection, il faut également citer Crooner d’Hyrencourt (Crown Z x Ogano Sitte). Cet arrière-petit-fils de la magnifique jument Femke P appartient à son naisseur, André Henry, le père de Luc Henry.
Trois Diamant de Semilly chez les 4 ans

Le samedi matin, tous les étalons de 4 ans et plus étaient présentés sous la selle. Dans le lot, ce macho de Dominator 2000 Z (Diamant de Semilly x Cassini I) attirait particulièrement l’œil. Ce n’est pas uniquement à cause de sa taille et de son modèle puissant que ce produit des éleveurs très fidèles à Z que sont MM. Corthouts et Foriers a plu, mais aussi parce qu’il semble avoir des moyens illimités sur les barres. L’espace d’une fraction de seconde, il nous a même rappelé un autre Diamant mort prématurément, Pacino, qui, à l’âge encore jeune de 8 ans, avait été la révélation des coupes des Nations sous la selle de Clement McMahon. C’est grâce à lui que le Haras Zangersheide a décidé d’acheter cet étalon. Dans sa famille, citons également les étalons Lord Liberty, Carlow vd Helle et Fixdesign Chopin, appartenant à Filippo Marco Bologni.

Le gris de Christian Ahlmann, Cornwell (Cornado I x Grossadmiral), a fait tourner toutes les têtes avec un parcours parfait, fluide, dans un style impeccable, et à cause de ses origines de rêve. Son père, Cornado I, est actuellement ce qui se fait de mieux en Westphalie. Sa mère est la demi-sœur de Granie 5, ancienne jument de Grand Prix de Lesley McNaught et Marcus Fuchs. Christian espère beaucoup de cet étalon. Il a également reçu le feu vert pour Leander (Lord Pezi x Calato Z), un étalon qui a été très bien noté pour son aptitude à la selle et qui est issu d’une demi-sœur de Loro Piana Las Vegas et Charles 56 (Calato Z), avec lequel Ahlman fut sacré champion du monde des 6 ans en 2009 à Lanaken.
Karmel vd Watering (Diamant de Semilly x Quickstar) a effectué un très bon parcours sous la selle de son copropriétaire Nick Vrins. Ce cheval Belge a des origines françaises. Quoique né chez Marcel Broeckx, il est issu d’une fille de Quick Star, Samba des Etisses. Sur les barres, il présente une ressemblance saisissante avec son grand-père Quick Star, surtout en ce qui concerne sa rapidité et ses réflexes. Suite à l’épreuve sous la selle, trois étalons de 4 ans venus des Pays-Bas ont été approuvés. Sous la selle de James Billington, Fort Medoc VDL (Baltic VDL x Cosimo), un produit du VDL Stud, a montré un vrai don naturel pour l’obstacle. Il serait difficile de trouver un cheval avec une meilleure technique. Fort Medoc provient de la famille holsteiner 2067 ; il est donc apparenté aux étalons Conrad de Hus, Canturano, Carthano, Houston et Gin Duidam. Lors de la sélection d’étalons, nous sommes également tombés sur un fils de Ramiro d’un modèle plus moderne. Du fait de ses origines, de son type et de ses qualités, Fanmail D (Ramiro Z x Purioso), qui appartient conjointement à M. Berkhof et à son éleveur F.J.Beckers, s’est automatiquement qualifié pour la sélection. Il en est allé de même pour Power Blue vh Breezerhof Z (Plot Blue x Heartbreaker), l’aîné des fils approuvés du vainqueur de GCT Plot Blue. Power Blue était présenté par Brinkman Stables et B. Blauwgeerts.

Quatre 5 ans ont à leur été approuvés à titre définitif. Elion V (Applaus x Goodtimes), propriété de Egbert Schep et Champion of Picobello Z (Contact vd Heffinck x Orlando), propriété de Luc Ruant, Lowie Joppen et Van De Kop, ont aussi attiré tous les regards. Après la sélection, Egbert Schep a révélé qu’il avait conclu la vente de son cheval aux USA. Il a également reconnu qu’il aimerait prélever de sa semence et la congeler parce qu’il n’en existait pas deux comme lui en termes de vitesse. Champion of Picobello Z fait partie de ces chevaux qui allient des moyens énormes et beaucoup d’agilité. Eric Lamaze a dans ses écuries Check Picobello Z (Cardento), un produit de la même mère.

Les autres étalons qui ont reçu une licence sont Diamond Z (Diamant de Semilly x Contender) et Dimitri Z (Diarado x Carthago Z). Diamond est un étalon bai exceptionnellement grand mais bien fait, qui appartient à son naisseur Nico Wouters-Van Den Oudenweijer. Sa deuxième mère Femmenor V (Nimmerdor) a donné plusieurs chevaux internationaux de saut d’obstacles dont le cheval olympique de Samantha McIntosh Royal Discovery. Dimitri Z, le dernier des 5 ans, est le quatrième fils approuvé de la jument Larthago qui appartient à la famille Van der Bruggen. Les autres produits agréés de Larthago sont l’étalon Z Cevin Z, l’étalon AES Cassago et, bien sûr, VDL Harley, qui n’est autre que le mère du champion du monde des 5 ans de Maikel Van Mierlo, Earley. Le cheval de championnat d’Europe de Ruben Romp, Hopes Are High Z, a aussi la même mère que Dimitri Z. L’étalon Caritano Z est issu d’une demi-sœur de Larthago. Larthago a par ailleurs fait une carrière internationale avec Koen Leemans et Mathijs Van Asten. Le jeune étalon était présenté par l’écurie danoise Baekgaarden Youngsters Stables.
Enfin, Dirk Demeersman fermait la marche avec le 7 ans Hooligan de Laubry (Clinton). Hooligan est un gris bien bâti avec beaucoup de moyens. Sa demi-sœur Isis de Laubry est deuxième du championnat de Belgique des 6 ans, à Gesves. Cela fait déjà un petit moment que l’on entend Dirk Demeersman dire qu’il espère avoir avec Hooligan le digne successeur de son étalon Clinton.

 
Joris De Brabander : « Les étalons approuvés par Z doivent faire leurs preuves en concours. »
Nous nous sommes efforcés de vous présenter brièvement les étalons qui ont tapé dans l’œil de tous lors de cette sélection d’automne 2014, même si, au Stud-book Zangersheide, nous n’avons pas pour habitude de trop attirer l’attention sur les stars. Voici en tout cas l’impression de Joris De Brabander après trois jours à juger les candidats : « Les sélections d’étalons de Zangersheide ne s’achèvent pas par la proclamation de champions suprêmes. Même si les tribunes sont bondées, les spectateurs se retiennent de saluer les résultats de façon trop démonstrative. Ici, la tradition n’est pas de glorifier les jeunes étalons. Les résultats de la sélection ne rempliront pas de carnets de saillie, comme c’est souvent le cas chez d’autres stud-books qui se permettent de faire des cérémonies en l’honneur de leurs champions. Le concept de la sélection Z repose sur la conviction que les étalons approuvés ont encore du chemin devant eux et doivent faire leurs preuves en concours avant de pouvoir séduire les éleveurs. »
Selon Joris De Brabander, le statut international du stud-book laisse de la place à une politique de sélection généreuse. « Les étalons viennent de très loin, pour certains. Nous avons des candidats de Scandinavie, d’Italie, d’Allemagne, des Pays-Bas, de Belgique et de France. Zangersheide rayonne bien plus largement en Europe que n’importe quel autre stud-book. Les autres stud-books se concentrent généralement sur la sélection d’étalons qui feront la monte dans leur pays, alors que les étalons Z ont une zone d’activité bien plus vaste. Donc, nous nous demandons, par exemple, si un étalon peut avoir un rôle améliorateur au Danemark. Ou nous faisons preuve d’une certaine tolérance parce que nous savons que les Français ont tendance à présenter leurs chevaux de façon moins professionnelle et nous connaissons tous ceux dont c’est au contraire le métier. Le plus souvent, ils ont déjà repéré et acheté les meilleurs chevaux. Il faut garder cela à l’esprit. »
Il n’a pas fallu longtemps au nouveau représentant belge pour trouver sa place parmi les membres du jury. « Il a tout de même fallu que je prenne mes marques. Paul Schockemöhle est un négociateur d’une force incroyable, mais toujours impartial. Nous ne sommes pas systématiquement du même avis ; toutefois, je peux apprécier son point de vue. Il se concentre davantage sur l’aptitude à la selle qu’à l’obstacle. Les Allemands font généralement plus attention aux qualités d’ensemble quand ils jugent les jeunes chevaux. L’aptitude à l’obstacle n’est pas leur priorité. J’ai eu toute latitude de dire ce que je voulais et il m’a écouté avec beaucoup d’ouverture d’esprit. Il a finalement été assez facile d’arriver à une décision qui nous satisfasse tous les deux. » Pour Joris, cette sélection d’étalons fut une expérience extraordinaire, même si son rôle de juge lui a fait manquer la première manche de son étalon victorieux Fantomas de Muze le samedi après-midi dans les Sires of the World. « C’est un grand privilège que d’avoir été membre du jury de Zangersheide. Nous sommes aussi bien accueillis que les éleveurs et les cavaliers. Tous ceux qui viennent assister au championnat du monde apprécient l’atmosphère conviviale. La famille Melchior et l’équipe de Zangersheide se mettent en quatre pour faire plaisir aux visiteurs, tout simplement par passion de l’élevage. Juger une sélection d’étalons n’a jamais été pour moi un rêve ; cependant, à Zangersheide, j’ai découvert que c’était un passe-temps très agréable. »
Tom Lemmens explique pourquoi il a choisi d’intégrer l’étalonnier et grand éleveur belge Joris De Brabander dans le jury : « Il est très respecté en Belgique ainsi que dans les pays voisins. Nous étions donc persuadés que les gens accepteraient son jugement. D’autre part, son approche est légèrement différente de celle de nos juges allemands, ce qui nous permet d’espérer une sélection très intéressante de nouveaux étalons. »

Christian Ahlmann apprécie l’effet tremplin de la sélection d’étalons de Zangersheide
Suite à sa première participation à une sélection d’étalons de Zangersheide, Christian Ahlmann se retrouve avec pas moins de cinq étalons approuvés. Quoiqu’enchanté de la façon dont ses élèves se sont présentés devant les juges, il ne compte pas tirer un profit immédiat de leur nouveau statut. « Pour moi, participer à cette sélection était une expérience. Maintenant, je vais étudier les possibilités qui s’offrent à chacun d’eux, voir avec qui j’aimerais travailler. Je ne pense pas ouvrir une station de monte. Il y a toutes sortes d’autres solutions à envisager : le commerce, Zangersheide, l’Allemagne... » Son père, Georg Ahlmann, nous parle de certains de ces étalons qui sont nés chez Christian. « Christian a repris mes poulinières et les fait saillir principalement par des étalons de Zangersheide, avec très vite des résultats remarquables. Pour ma part, j’ai été assez impressionné par la performance exceptionnelle de Zampano Z (Zandor Z). » Christian Ahlmann nous donne son point de vue : « Le 5 ans par Cornado, Cornwell, est un de mes préférés, mais j’estime beaucoup tous les étalons que j’ai présentés. Cornwell a tout de même quelque chose de plus. Sur tous les plans, il ressemble à son père, qui faisait partie de l’équipe d’Allemagne aux Jeux équestres mondiaux avec Marcus Ehning. Sa mère est une demi-sœur de la jument de Grand Prix suisse Granie, ce qui lui donne un papier très intéressant. J’ai pris cette sélection d’étalons très au sérieux et les 3 ans ont tous travaillé à la longe pour prendre de la condition et se muscler. Nous ne nous sommes pas particulièrement focalisés sur le saut en liberté. Amener mes chevaux à la sélection m’a appris un certain nombre de choses à leur sujet et je rentre chez moi très satisfait. Aucun d’eux ne m’a déçu. Pour mes 4 ans aussi, partir de la maison quelques jours a été une nouvelle expérience. Cornwell et Leander n’avaient sauté des parcours qu’ils ne connaissaient pas que trois fois. Pour eux, c’était complètement nouveau. Ils n’avaient jamais dormi ailleurs que chez eux et voilà qu’ils ont fait un déplacement de quatre jours. J’ai donc toutes les raisons d’être content de la façon dont ils se sont comportés avec mon cavalier. Ils ont tous progressé et avancé d’un pas dans leur carrière, mais la route est encore longue. » Cependant, Christian a suivi tout cela un peu à distance, parce qu’il se concentrait avant tout sur le championnat du monde.

Onze étalons de 5 ans approuvés à vie
Le samedi matin, une douzaine d’étalons de 5 ans étaient présentés sous la selle dans la carrière Ramiro Z pour effectuer le parcours standard obligatoire pour cette classe d’âge. Ceux qui ont été approuvés à vie sont : Cavalo Z (Carthago Z), Jaguar (Catoki), Vantast Z (Va-Vite), Europe RV (Mr. Blue), Cyrano VDV Z (Colmander), Quilimbo (Quidam de Revel), Big Star Jr. K Z (Big Star), Air Jordan Alpha Z (Argentinus), Charisma Z (Calato Z), Jaguar van Paemel (Cicero van Paemel Z) et Levisto Alpha Z (Leandro).

Documents :

Formulaire d'inscription
Keuringsverslag Hengstenkeuring 2014
Formulaire examination pour l'approbation d'étalons
Startlist stallion approval 2014
Timeschedule
Étalons approuvés 2014


Photos