NL   EN   FR   DE

Mot de passe?

Base de données en ligne

 
 






Une communauté, un stud-book

13 / 05 / 2013
La Belgique possède autant de stud-books qu’elle a de Communautés. Un petit pays avec la meilleure et la plus importante industrie d’élevage de chevaux de saut d’obstacles. C’est dans les mœurs : le BWP est enraciné dans les Flandres, le sBs en Wallonie. Tous deux sont connectés à leurs régions. Et puis il y a le Stud-book Zangersheide, situé aux frontières de la Belgique, des Pays-Bas et de l’Allemagne, plus particulièrement orienté à l’international. Aujourd’hui, les stud-books se côtoient et sont concurrents ; ils ont chacun leurs propres caractéristiques et spécificités. 

Nous ne voulons pas forcément l’admettre, mais il n’y a pas que la langue qui nous sépare. Pourtant, à l’étranger, nous sommes enviés, et on peut le comprendre, pour la qualité de notre production de chevaux de CSO. Bien que nous puissions être en désaccord à l’intérieur de nos frontières, à l’étranger, tout le monde est unanime pour encenser l’excellence de nos chevaux de saut d’obstacles.

« Les chevaux, et en particulier les chevaux de CSO sont un facteur important pour les exportations flamandes. C’est réjouissant de constater qu’il existe des secteurs spécifiques, telle la filière équine flamande, qui se portent bien et sont capables de faire face à la crise, » déclarait le premier Ministre Kris Peeters à l’occasion d’un accord commercial avec la Chine.

Ce que nous faisons pour nos fameux chocolats et notre non moins fameuse bière, nous pouvons le faire pour nos chevaux. Eux aussi peuvent être des ambassadeurs des Flandres et de la Belgique. La filière équine peut devenir un fleuron de nos exportations grâce notamment à un label notifiant sa reconnaissance internationale.

Mais avant d’y parvenir, il reste quelques obstacles à franchir. La fragmentation qui caractérise nos institutions prévaut également dans la filière équine. Un sujet que le premier ministre Kris Peeters a subtilement souligné lors de son discours du 16 avril et qu’il veut anticiper : « À mon initiative, une coopération entre les stud-books flamands de chevaux de sport, le BWP et Stud-book Zangersheide, est en marche, notamment pour renforcer la promotion du cheval de sport flamand et pour consolider notre position de leader mondial dans la production de chevaux de CSO. »

En réaction à ce discours, un dialogue a été initié entre Zangersheide et le BWP ; il devrait déboucher sur une étroite collaboration où les deux stud-books mettront leurs ressources en commun pour déboucher sur le plus important, le plus puissant et le plus performant stud-book du monde.

Le BWP a ses traditions, Zangersheide a son marketing, ses propres méthodes et son expérience du management moderne. Il est le stud-book qui a connu la plus forte croissance au cours de la dernière décennie. La promotion et la commercialisation sont les points forts de Zangersheide, le BWP apporte des fondations solides construites au cours de plusieurs décennies d’où ont émergé les meilleurs chevaux de saut d’obstacles. Nous nous complétons parfaitement.

Le BWP et Zangersheide, comme l’a fait remarquer Kris Peeters, ont plus de points communs que de divergences. C’est pourquoi il était pertinent de fusionner. Une telle opération signifie que les Flandres et la Belgique deviennent leader mondial. Ensemble, nous avons la qualité, l’expérience et le savoir-faire pour consolider cette alliance en matière de stimulation des ventes et des exportations. Cela apportera une plus-value au sport et à l’élevage. Un pacte gagnant-gagnant. Une communauté, un seul stud-book belge du cheval de saut d’obstacles prêt à conquérir le monde.

Les présidents : Judy-Ann Melchior & Kris Keersmaekers









Documents

ZMagazineFAaprilmei2013voorwoord.pdf

Aperçu des nouvelles

•  2017
•  2016
•  2015
•  2014
•  2013
•  2012
•  2011